CFA DES METIERS Dordogne
Confiez-nous votre talent, nous en ferons un métier !
Alimentation Bois Ameublement Beauté Machinisme Agricole, Parcs et Jardins Auto-moto-cycles Electricité & Systèmes Electroniques Numériques

Vie des ateliers : un projet pédagogique branché

Voilà quelques mois que la classe de Bac Pro (3) électricité d’Éric Pétain, professeur de pratique au CFA des Métiers de Boulazac, travaille sur la rénovation électrique d’un manège.

Fabriqué en 1945, il appartient à M. Maly, propriétaire du Jardin pêcheur de Bordeaux. Après avoir étudié, chiffré le projet et conçu l’armoire électrique au CFA, les apprentis, accompagnés de leur professeur, se sont rendus début juin sur le site où est entreposé le manège, afin de finaliser le projet.

Entre eux, le courant passe bien

Au programme, deux bonnes journées de travail pour câbler toutes les sécurités, les arrêts d’urgence, installer les gyrophares, raccorder la motorisation du manège et poser l’armoire électrique ainsi que les commandes dans la cabine.
Les sept jeunes apprentis qui ont eu la chance de participer à ce projet sont unanimes : il s’agit d’une belle expérience à la fois professionnelle et humaine dont ils se souviendront. Ils ont tout particulièrement apprécié le travail en équipe qui leur a permis de renforcer les liens qui les unissaient déjà. Adrien évoque également le fait que c’est une belle concrétisation de leurs deux années de BAC pro. Hugo insiste aussi sur le côté atypique de ce travail, éloigné des chantiers habituels. Quant à Othman, il souligne la bonne ambiance qui a régné depuis le début favorisant un travail en équipe très productif et professionnel. En outre, ils ont pu aborder des aspects techniques pas forcément maîtrisés par eux en entreprise.

Aller jusqu’au bout du projet

Quant à Éric leur professeur, sa satisfaction est complète. Ses apprentis ont été à la hauteur de l’enjeu. Lorsque M. Maly le propriétaire du manège l’a sollicité en 2018, il a pensé tout de suite à cette classe, dont il connaissait la motivation, l’intérêt et les solides compétences. Leurs responsables en entreprise ont spontanément donné leur accord à leur participation.
Ce petit effectif de sept apprentis permettait en outre une bonne répartition des tâches. Si Éric leur a parfois concédé quelques indices, il leur a laissé une totale autonomie notamment dans la résolution des problématiques rencontrées. Ils ont ainsi pu tâtonner, se questionner, tester et apprendre, en somme le vrai objectif d’un apprentissage en alternance. Pour aller jusqu’au bout du projet, Éric a dû jongler avec les cours, leur indispensable progression pédagogique et le rythme de l’alternance. Cela n’a pas été simple mais au final, c’est une belle réussite dont Othman n’hésite pas à dire qu’il se souviendra toute sa vie.
Lorsqu’ils auront passé les épreuves du bac, ils pourront répondre à l’invitation de M. Maly et se rendre avec leur professeur au Jardin Pêcheur à Bordeaux pour fêter la rénovation du manège ainsi que l’obtention de leur diplôme. C’est ce que nous leur souhaitons !

 

Vie des ateliers : un projet pédagogique branché
Toutes les actualités