CFA DES METIERS Dordogne
L'apprentissage, un choix qui a de l'avenir !
Alimentation Bois Ameublement Beauté Machinisme Agricole, Parcs et Jardins Auto-moto-cycles Electricité & Systèmes Electroniques Numériques

- PORTRAIT D'APPRENTI - Sardar, la soif d'apprendre

Voilà un an que Sardar est en France. Depuis la mi-octobre, il a entrepris de préparer un CAP mécanique agricole au CFA des métiers de Boulazac.

À 17 ans, Sardar a déjà vécu plusieurs vies en une. En 2016, à seulement 15 ans, il doit prendre la route de l’exil. En Afghanistan, les jeunes hommes de 15 ans sont enrôlés par les talibans. Quand leurs familles s’y opposent, ce qui a été le cas pour celle de Sardar, la mort vient frapper à leur porte. Le corps sans vie de son père a été déposé devant leur maison. La nuit suivante, Sardar a dû quitter ses racines, sa mère, et ses deux frères, et traverser l’Iran, la Turquie, la Bulgarie, la Serbie, la Croatie, avant d’arriver en France. Un voyage long, risqué, durant lequel il a échappé à de nombreux périls et notamment à des tirs meurtriers à la frontière iranienne.

Un vrai projet d’insertion professionnelle

C’est au LEP de Thiviers en 2017 qu’il décide de s’orienter vers la mécanique agricole. En parallèle, il passe le DELF (Diplôme d’Études en Langue Française) et le CFG (Certificat de Formation Générale ) avec succès. Sardar apprend vite et bien ; en seulement quelques mois, il se débrouille très bien avec la langue française et ses subtilités. Il effectue un premier stage en entreprise où on ne lui confie que des tâches de nettoyage ce qui ne lui convient pas. Sardar a soif d’apprendre un métier. N’ayant pu aller à l’école dans son pays, il est heureux aujourd’hui de pouvoir étudier.


Il a l’opportunité de faire un second stage de quatre mois dans une autre entreprise, et cette expérience le conforte dans son choix professionnel. Il se voit confier de nombreuses tâches par Monsieur Noël François et signe en octobre 2018 un contrat d’apprentissage pour préparer son CAP.
Aujourd’hui, Sardar est heureux. Même si sa famille lui manque, il aime le métier qu’il apprend ainsi que l’ambiance au CFA avec les autres apprentis de sa classe. Après son CAP, il préparera un Bac pro, une fierté pour lui mais également pour sa famille.

C. Ribeyreix

 

- PORTRAIT D'APPRENTI - Sardar, la soif d'apprendre
Toutes les actualités