CFA DES METIERS Dordogne
L'apprentissage, un choix qui a de l'avenir !
Alimentation Bois Ameublement Beauté Machinisme Agricole, Parcs et Jardins Auto-moto-cycles Electricité & Systèmes Electroniques Numériques

- PORTRAIT D'APPRENTI - Matthias Soulier, volonté et engagement au service des autres

Apprenti en BAC Pro maintenance des véhicules automobiles au CFA des métiers, Matthias Soulier réalise les objectifs professionnels qu’il s’était fixé : avoir un métier dans les mains et comprendre le fonctionnement d’une voiture.

Au garage Citroën de Patrick Campot, il expérimente le métier de mécanicien et aime ce qu’il fait. Pourtant, Matthias a une autre activité qui lui tient particulièrement à cœur et qui lui demande de mobiliser son temps libre pour l’exercer.
De la graine de pompier familiale
Dès l’âge de onze ans et particulièrement motivé, Matthias a candidaté pour devenir Jeune Sapeur Pompier. S’il reconnaît que l’engagement de membres de sa famille en tant que pompiers volontaires n’y est pas étranger, il insiste sur sa volonté préexistante de porter secours aux personnes, de se sentir utile ; l’entraide, marque de fabrique de la grande famille des pompiers, est un élément important pour lui depuis l’enfance.
 
 
Une bonne école
Pompier volontaire depuis le mois de janvier dernier, Matthias participe tous les samedis matins, comme une vingtaine d’autres jeunes, aux cours dispensés à la caserne de Nontron, aux manœuvres ainsi qu’aux entrainements de sport collectif. Formations en incendie, en secourisme, en secours routiers et feux de forêts rythment également certains week-ends et semaines de vacances, et lui permettront de valider ses compétences. En outre, le statut de pompier volontaire l’habilite, lors de ses trois gardes mensuelles, à pouvoir sortir en intervention. Lorsqu’il aura obtenu son BAC Pro, Matthias envisage, comme 200 jeunes tous les ans, de s’engager au bataillon de Marseille, unité de la Marine nationale française, pour devenir marin-pompier.
Des sacrifices nécessaires
En attendant, il lui faut jongler avec son métier, ses études, son activité de pompier volontaire ainsi que les formations et validations indispensables. S’il confesse que cela demande de faire des sacrifices, comme celui de ne pas voir sa petite copine durant trois semaines L, de gérer les priorités à un âge où l’on pourrait avoir envie de faire passer les plaisirs avant, il sait que les récompenses viendront après.
C’est très certainement pour cette maturité, cette volonté et bien d’autres qualités encore, que les parents de Matthias sont fiers de lui. Nous aussi
C.Ribeyreix.
- PORTRAIT D'APPRENTI - Matthias Soulier, volonté et engagement au service des autres
Toutes les actualités