CFA DES METIERS Dordogne
L'apprentissage, un choix qui a de l'avenir !
Alimentation Bois Ameublement Beauté Machinisme Agricole, Parcs et Jardins Auto-moto-cycles Electricité & Systèmes Electroniques Numériques

- ACTU - Un jeune apprenti écrivain au CFA des Métiers

De nombreuses fans en ce jeudi 11 janvier au CFA des métiers pour se faire dédicacer l’ouvrage « L’enfant de la pénombre » de Lucas Guttierez, jeune homme talentueux menant de front ses études en brevet professionnel, son activité de coiffeur et l’écriture. Les jeunes admiratrices, très fières de leur camarade, ont confessé qu’elles n’aimaient pas lire mais que le livre de Lucas leur donnait assurément envie de le faire notamment pour le découvrir d’une autre façon à travers l’écriture.

Ce temps de dédicace leur a aussi permis de poser des questions à l’auteur :

Qu’est-ce que cette expérience t’a apporté ?
C’est très enrichissant notamment par rapport aux auteurs que l’on rencontre mais également au public. Je suis ainsi passé d’une activité solitaire, sans partage, à des salons où de nombreuses personnes affluent pour découvrir les livres. C’est une expérience étonnante.

Que pensent les auteurs que tu as rencontrés de ton expérience ?
Ils me disent que c’est bien d’avoir écrit un livre à l’âge de 15 ans, que c’est un atout d’être jeune. Cela me donne envie d’aller encore plus loin.

Comment tu t’y prends pour écrire ?
Certains auteurs font des plans, des trames ; moi je ne peux pas fonctionner comme ça. Je commence à écrire et je laisse mon inspiration venir. Parfois, rien ne sortait et je restais devant la page blanche. Je paniquais un peu, me demandant si l’inspiration allait revenir.

Pourquoi écris-tu ?
J’ai cette envie d’écrire depuis le collège ; j’ai aimé les mots, l’assemblage des lettres surprenant et fantastique dès le primaire. En y réfléchissant, j’écris dans l’imaginaire pour m’évader du monde réel parce qu’il ne me convient pas.

Est-ce que cette expérience t’a appris des choses sur toi ?
Non, pas vraiment. Je me suis concentré exclusivement sur le contenu.

Le personnage principal te ressemble-t-il ?
Je voulais un héros différent, mais il est forcément inspiré de mon vécu. Il y a inconsciemment un peu de moi.

Tu as un autre projet de livre ?
Je suis effectivement en train d’écrire un autre roman dont l’action se déroule dans le monde d’aujourd’hui.

Quand écris-tu ?
Le soir, entre 20h30 et minuit. Parfois, je ne vais écrire que dix lignes. Parce que je ne suis pas satisfait et que je vais reprendre inlassablement chaque mot, chaque phrase, jusqu’à ce que ce soit parfait.

A ton avis l’écriture est un don ?
C’est 5% de don et 95% de travail. Si je compare mon écriture aujourd’hui par rapport à celle du début, elle s’est améliorée au fil du temps grâce à beaucoup d’efforts et de travail. J’ai parfois perdu ma motivation ; j’ai même pensé abandonner. A chaque fois, Jacques Tardieu, un auteur régional qui m’a accompagné dans mon parcours d’écriture, m’a encouragé à continuer. Le fait d’avoir un engagement vis-à- vis de lui, m’a permis de tenir dans ces moments difficiles.

Lucas possède indéniablement toutes les qualités pour réussir. Qui sait, peut-être parviendra-t-il à réconcilier de nombreux jeunes avec la lecture et suscitera-t-il des vocations ?


Christine Ribeyreix

- ACTU - Un jeune apprenti écrivain au CFA des Métiers
Toutes les actualités