CFA DES METIERS Dordogne
L'apprentissage, un choix qui a de l'avenir !
Alimentation Bois Ameublement Beauté Machinisme Agricole, Parcs et Jardins Auto-moto-cycles Electricité & Systèmes Electroniques Numériques

- LA VIE AU CFA - Les parcours individualisés, un enseignement sur-mesure

Constatant la recrudescence de jeunes souhaitant se réorienter vers un métier artisanal, ou préparer un diplôme connexe, le CFA des Métiers a fait le choix de proposer des parcours individualisés, une forme d’enseignement sur mesure tenant compte de la trajectoire scolaire en matière d’enseignements généraux. C’est Agnès Pothier, par ailleurs professeure de pratique en coiffure, qui gère quelques 90 parcours, soit 12% de l’effectif total de l’établissement.

La philosophie de ces parcours consiste à proposer un aménagement personnalisé de l’emploi du temps des apprentis.
A partir du moment où un jeune a un diplôme de même niveau ou d’un niveau supérieur, il peut prétendre à un parcours. Il est informé de cette possibilité par son prof tuteur. Il récupérera un imprimé et devra fournir le plus souvent un relevé de notes. En fonction de ce dernier, mais également des préconisations du rectorat, à savoir deux heures minimum de français et de maths hebdomadaires, il conservera tous les enseignements ou seulement une partie.
Agnès reçoit ensuite l’apprenti afin de faire un point par rapport à ses souhaits, sachant que la pratique est privilégiée dans la mesure du possible.
On identifie ceux qui veulent suivre les modules que nous proposons : gestion, vente pour la section alimentaire, création reprise d’entreprise, café de l’info. J’essaie de répondre à leur demande en fonction des matières obligatoires à passer lors de l’examen et de leur relevé de notes.
C’est alors qu’Agnès doit cultiver des trésors de patience et de savoir-faire pour croiser les plans de charge des 45 enseignants, leurs emplois du temps respectifs avec ceux des apprentis, mais également les contraintes d’effectifs.
Je tiens compte des créneaux disponibles sur les temps des enseignants et ceux des jeunes. Par exemple, trois électriciens, trois bouchers, trois boulangers souhaitent suivre le même module mais n’ont pas le même créneau horaire en même temps. Si je parviens à le trouver, je dois avoir le professeur qui dispense le module disponible à ce moment-là. Voilà pourquoi ce point ne peut se faire qu’après les vacances de Toussaint quand nous avons une stabilité au niveau des effectifs. On essaie alors d’être le plus réactifs possible entre leur demande et l’aménagement de leur semaine au CFA. Le but étant de ne pas bloquer les parcours.
L’emploi du temps sera alors formalisé grâce à un contrat individualisé de formation signé par le responsable pédagogique, le maître d’apprentissage, le représentant légal et l’apprenti. Dans le cas où un retour en entreprise peut être envisagé, il est soumis à l’accord de l’inspecteur de l’apprentissage qui va recouper toutes les informations. Lorsque le parcours est finalisé, il est alors saisi et adressé à chaque professeur de la section. La partie collecte d’informations et mise en place s’achève et le rôle d’Agnès sera alors de faire un suivi hebdomadaire de chaque jeune.
Je fais le point avec eux de leur vécu en entreprise et au CFA, mais j’aborde aussi au cours de l’année la suite de formation. Ce temps d’entretien, hors contexte pédagogique, est l’occasion d’échanger, de parfois reposer le cadre et de repérer les risques de rupture.

Cette organisation exigeante et parfois complexe à mettre en oeuvre compte tenu de la multiplicité des contraintes, est indéniablement un atout attestant du souci de l’établissement de s’adapter à l’hétérogénéité des publics et d’individualiser au mieux les enseignements.

Christine Ribeyreix

- LA VIE AU CFA - Les parcours individualisés, un enseignement sur-mesure
Toutes les actualités