CFA DES METIERS Dordogne
L'apprentissage, un choix qui a de l'avenir !
Alimentation Bois Ameublement Beauté Machinisme Agricole, Parcs et Jardins Auto-moto-cycles Electricité & Systèmes Electroniques Numériques

Rémi Palandre, le self-control en action

[ PORTRAIT D'APPRENTI ]

Apprenti en mention complémentaire pâtisserie spécialisée chez l'entreprise Joseph à Périgueux où il approfondit plus particulièrement les subtilités de la chocolaterie, Rémi pratique le rallye automobile.

Depuis l'âge de cinq ans, il se passionne pour cette discipline peu connue du grand public. Le fait d'habiter sur une spéciale (comprenez sur le parcours) du rallye de Thiviers, n'y est pas étranger.

Apprenti en mention complémentaire pâtisserie spécialisée chez l'entreprise Joseph à Périgueux où il approfondit plus particulièrement les subtilités de la chocolaterie, Rémi pratique le rallye automobile.

Depuis l'âge de cinq ans, il se passionne pour cette discipline peu connue du grand public. Le fait d'habiter sur une spéciale (comprenez sur le parcours) du rallye de Thiviers, n'y est pas étranger.

"J'ai commencé en tant que co-pilote lorsque j'ai eu 16 ans, après avoir effectué un stage de co-pilotage d'une journée à Thiviers Sport Automobile. Comme j'avais déjà fait un rallye avant, cela m'a permis d'améliorer mes connaissances."

Le co-pilotage, une attention de tous les instants

Le co-pilotage consiste à guider le pilote, grâce à un support papier (un cahier le plus souvent) en le renseignant et anticipant sur chaque point ou étape du parcours : une bosse, un virage, un creux. Rien ne doit être ignoré lors des trois reconnaissances encadrées et effectuées en amont du rallye dans des conditions différentes, puisque soumises aux limitations de vitesse notamment. Sauf que détecter une bosse à 70km/h n'est pas la même chose que la franchir à 150. De quoi se donner quelques frayeurs...

La peur?

RémI n'y pense pas vraiment sauf quand il frôle d'un peu trop près un talus, évitant de peu une sortie de route, cet aléa redouté qui peut survenir, comme cela a été le cas pour un de ses copains récemment. Ça fait réfléchir certes, mais tout à sa joie depuis ses 18 ans de piloter sa Renault 5 GT Turbo, il se concentre sur le prochain rallye de Thiviers où il confiera la reconnaissance du parcours à Marine Moussaron, sa jeune co-pilote.

Une passion onéreuse

Le rallye automobile est un sport qui peut s'avérer coûteux. Entre les engagements pour les courses, la licence, la voiture qui doit être équipée selon des normes bien précises, compter un budget minimum de 8 000 à 10 000 €. En outre, si le pilote et son co-pilote sont garantis pour les dommages corporels, la voiture, non immatriculée et dépourvue de carte grise, n'est pas assurée. Tous les dégâts matériels occasionnés sont donc à la charge du pilote.

Alors, comment faire lorsque l'on est apprenti avec un petit salaire ?

"J'ai des copains mécaniciens qui m'aident beaucoup pour l'entretien et les réparations. Je compte aussi me faire sponsoriser. J'ai préparé un book avec des articles relatant les courses auxquelles j'ai participé. "

La dernière course du 26 novembre 2016 a permis à RémI de terminer 57ème sur 88 participants. Son objectif était de ramener sa voiture entière et d’apprendre sans brûler les étapes. Du régal dans la dernière course où il a amélioré son temps de 17 secondes.

Bravo RémI !

Toutes les actualités